• Site mis à jour le 27 octobre 2017 

Porrentruy

Porrentruy JU pdfDescription à télécharger

Informations générales

  • Altitude : 423 m
  • Habitants : 6830 hab.

Histoire de la ville

Porrentruy JULe site, au confluent de l’Allaine, du Bacavoine et du Creugenat, est déjà peuplé à l’époque galloromaine, peut-être même bien avant, si l’on en croit les objets préhistoriques remontant à une centaine de siècles, découverts sous la cour arrière de l’Hôtel-Dieu. Erigée déjà au XI e s., l’église Saint- Germain est le plus ancien lieu de culte chrétien.

La vieille ville, restée confinée dans ses remparts jusqu’au XIX e s., a conservé son cachet de cité princière. Elle comprend un ensemble d’habitations bourgeoises gothiques, baroques et néo-classiques qui s’étend vers le sud, du Faubourg de France à l’ancien Collège des Jésuites, barrant le passage entre les collines du château et du Banné.

C’est sans doute ce que voulut Rodolphe de Habsbourg qui, en 1283, conféra à la ville son statut par une charte de franchises. Porrentruy est capitale des princes- évêques de Bâle de 1528 à 1792 puis, après l’invasion des troupes françaises de la Révolution, d’une très éphémère République rauracienne.

Devenue préfecture du département du Mont-Terrible, puis sous-préfecture du Haut-Rhin, elle partage, après 1815, le sort de la plupart des anciennes possessions épiscopales de Bâle et est rattachée au Canton de Berne. Avec l’industrialisation et l’arrivée du chemin de fer au XIX e s., la ville se développe d’ouest en est.

Les quartiers périphériques, en particulier ceux qui s’étendent de la vieille ville vers la gare, présentent quelques spécimens remarquables de villas «Belle Époque». Depuis l’entrée en souveraineté de la République et Canton du Jura en 1978, la cité épiscopale abrite les Archives de l’ancien Evêché de Bâle , l’Office de la culture, le Tribunal cantonal et le siège de la Banque cantonale.

Visite de la ville

Porrentruy JUCarte du circuit à disposition à Jura Tourisme (panneaux explicatifs sur les bâtiments les plus importants).

En quittant le château par la porte nord, descendre à droite par les escaliers et le raidillon qui vous amènent en ville. Passer au pied de la Tour du Coq, puis entrer au Faubourg par la Porte de France, la seule entièrement conservée des quatre que comptait Porrentruy.

Tourner ensuite à gauche dans la rue Pierre-Péquignat, prolongée par la Grand- Rue. C’est l’allée princière, celle empruntée par le souverain, lorsqu’il se rendait à l’église des Jésuites où se tenaient les grandes cérémonies de la Cour épiscopale. Après le pont, bordée par le Creugenat, la Maison Turberg, vaste édifice bourgeois, avec tourelle d’escalier polygonale datée de 1569.

Porrentruy JU

L’Hôtel des Halles, dont les trois passages voûtés donnent accès à une cour intérieure et à la rue des Malvoisins, l’Hôtel de ville, à l’angle de la rue du 23-juin et de la rue P.-Péquignat, puis l’Hôtel-Dieu sont les trois œuvres de l’architecte Pierre-François Paris, marquées par le baroque tardif et érigées entre 1761 et 1769. Tourner à gauche devant la Fontaine de la Samaritaine, copie de l’œuvre originale (1564) du sculpteur Laurent Perroud, déposée au rez-de-chaussée de l’Hôtel de ville. Cet artiste est aussi l’auteur des fûts des deux autres fontaines du milieu du XVI e s. (Renaissance tardive). Remonter la rue de l’Eglise jusqu’à l’église Saint- Pierre , basilique à trois nefs du XIVe s., avec sa chapelle Saint- Michel, bel exemple d’architecture gothique.

L’esplanade, côté est, est en partie fermée par un corps de rempart avec meurtrières, surmonté d’une galerie et d’un pavillon d’angle à colombage du XVIIIe s. D’ici, on aperçoit l’église Saint-Germain, au sud-est, mentionnée pour la première fois en 1140 et réaménagée au XVIIe siècle.

Porrentruy JU

En continuant jusqu’à la place Blarer-de-Wartensee, on arrive devant l’ancien Collège des Jésuites, fondé en 1591. Les vastes bâtiments, occupés aujourd’hui par le Lycée cantonal, marquent la limite sud de la vieille ville. Entre l’ancienne église des Jésuites et la Tour du Séminaire, partie intégrante du système défensif de la ville, se trouve le Jardin botanique. Près de l’entrée, le Pendule de Foucault, installé dans le cadre de la commémoration du 400e anniversaire du l’institution.

En descendant la rue des Annonciades, qui tire son nom d’un ancien couvent sis à l’emplacement du temple réformé du XIXe s., emprunter la ruelle du Creux-Belin, à droite. A mi-chemin, elle donne accès, de chaque côté, à deux « gasses », passages très étroits à l’arrière des maisons bourgeoises, visibles au travers d’un portail métallique. Revenu dans la rue, on trouve l’Hôtel de Gléresse, demeure nobiliaire de style baroque, construite vers 1750 
par Giovanni Gaspare Bagnato, puis la Fontaine de la Ronde Boule Dorée 1568) et celle du Banneret ou du Suisse (1558), à l’angle des rues du 23-Juin et des Malvoisins. Fermant la perspective de cette dernière, le bâtiment néo-classique de la Banque cantonale du Jura (début du XX e s.).

En empruntant la rue Joseph- Trouillat, à droite, puis la rue Auguste- Cuenin, on peut voir quelques constructions représentatives de la fin du XIX e et du début du XXe s., en particulier deux villas, situées de part et d’autre du pont qui franchit l’Allaine (villas Pfister et Viatte).

Autres édifices religieux

  • Chapelle de Lorette (XVIIe s.), rue de Lorette, au nord-est de la ville.
  • Chapelle du Collège Saint- Charles (XXe s.), polyptyque de Gérard Bregnard, route de Belfort.
  • Chapelle de l’Hôpital (XXe s., avec vitraux de Jean-François Comment), route de Bure.

Porrentruy JUBibliothèques, galeries, musées, offices

  • Centre culturel régional, Jura Tourisme, Musée historique (pharmacie ancienne, collections de gravures, photographies et horlogerie, trésor de l’église Saint-Pierre, expositions temporaires), Bibliothèques municipales, Hôtel-Dieu, Grand- Rue.
  • Office de la culture, Espace d’art contemporain, Bibliothèque cantonale, Hôtel des Halles, rue Pierre-Péquignat.
  • Archives de l’ancien Evêché de Bâle, Hôtel de Gléresse, rue des Annonciades. [www.aaeb.ch]
  • Jardin botanique, place Blarer de Wartensee ou rue Thurmann.
  • Musée jurassien des sciences naturelles  (collections de minéraux, fossiles, flore et faune locale) avec les serres du Jardin botanique (collections de cactées, orchidées et plantes tropicales)
  • Musée des pompiers, route de Fontenais.
  • Fondation horlogère [www.fondationhorlogere.ch]
  • Musée de l'Hòtel-Dieu [www.mhdp.ch]
  • Vitraux de la Chapelle de l'Hôpital
  • Vitraux, Chapelle de la Maison des soeurs hospitalières

Sports

  • Tennis (terre battue), piscine de plein air, camping, patinoire couverte, route de Courgenay.
  • Tennis couvert.
  • Piscine couverte du Centre sportif des Tilleuls, rue du Temple.
  • Piscine couverte du Collège Saint-Charles, route de Belfort.
  • Parcours Vita, stade de football, rue du Banné.
  • Fitness Espace vital, rue des Planchettes.
  • Aérodrome (école de pilotage, pratique du vol à moteur, du vol à voile, du parachutisme, et de la montgolfière, organisation de vols de plaisance), route de Courtedoux.

Cirque

Vacances à la ferme

  • Ferme du Bonheur, accueil pour groupes, vacances à la ferme, activités pédagogiques pour jeunes, adultes et handicapés, Pont d’Able. [www.fermedubonheur.ch]

Pêche dans l’Allaine

  • Obtention de permis restreints à la Recette de district, rue Auguste-Cuenin.

Porrentruy JUFêtes, manifestations commerciales

  • Marché, chaque jeudi et samedi matin.
  • Foire, chaque troisième lundi du mois
  • Marché de Saint-Martin, chaque année, mi-novembre.
  • Braderie, chaque année paire, fin août.
  • Fête au Faubourg, chaque année impaire, fin août.

Concerts de musique classique et contemporaine

  • Ateliers de chant, Fondation Axiane, en cours d’année. [www.axiane.ch]
  • Jeunesses musicales d'Ajoie (JMA), en cours d’année.
  • Crescendo, en cours d’année.
  • Festival du Jura, chaque année impaire en automne.
  • Fondation Pro Musica (orgue Ahrend à l’église des jésuites), fin juillet. [www.pro-musica.com]
  • Musique des Lumières, novembre à mai. [www.musiquedeslumieres.ch]
  • Porrentruy Jazz, fin juin.
  • Rock’Air Festival, début août.
  • Festival Monde de couleurs, mi-juin (rencontres interculturelles et concerts de musiques de différents pays), mi-juin. [www.mondedecouleurs.ch]
  • Festival Plateforme, octobre.

Visites guidées

  • Visites de la ville et du château, aussi par thèmes, organisées à la demande par Jura Tourisme: tél. 032 420 47 72 www.juratourisme.ch.

Restauration, hébergement

  • Auberge d'Ajoie
  • Bellevue
  • Brasserie des Deux-Clefs
  • Cabaret Cheval Blanc New Club
  • Gambrinus
  • Hôtel Belvédère** logocharte 
  • Hôtel de la Gare logocharte 
  • L'Aérodrome logocharte 
  • La Grande Muraille
  • La Poste
  • Le Cheval Blanc***
  • Lion d'Or
  • Terminus
  • Chez Stef logocharte

Note :  logocharte = ce sigle certifie que le restaurant qui le possède est membre de la Charte de Qualité de la Saint-Martin.

Connexion S'enregistrer